AG du RPG : « notre justice est à deux vitesses, basée sur le principe du deux poids deux mesures… » (déclaration)

Le RPG Arc-en-ciel, l’ex-parti au pouvoir, a tenu son habituelle assemblée générale ce samedi 9 mars. Au cours de cette rencontre, les responsables du parti jaune ont, dans une déclaration lue par Hadja Diaka Diakité, abordé le cas de l’ancien ministre de la Justice, Alphonse Charles Wright, dont les vidéos obscènes et audios ont fuité sur les réseaux sociaux. Ce qui continue encore à faire couler assez d’encre et de salive dans la cité. Le parti de l’ex président Alpha Condé a fustigé les propos de Charles Wright. Pour le RPG, si notre justice était indépendante, le Procureur de la République doit faire une injonction contre les deux personnes pour fait de corruption, notamment Charles Wright et l’homme d’affaires Kerfala Person Camara (KPC).
« Chères militantes, militants et sympathisants;
Notre assemblée générale d’aujourd’hui se tient dans un climat délétère marqué par plusieurs scandales qui ont poussé à la dissolution du Gouvernement et les affaires des vidéos à caractère sexuel qui font la honte de tous les Guinéens aujourd’hui. Nous n’allons pas nous focaliser sur cette affaire de mœurs mais nous nous intéresserons à cette autre affaire de corruption à ciel ouvert qui entoure ce problème de mœurs.
En effet, chères militantes, militants et sympathisants;
Quand un ministre de la Justice par voie de presse affirme qu’il a bénéficié des avantages venant d’un homme d’affaires connu de tous. Alors, si notre justice était indépendante, le Procureur de la République doit faire une injonction contre les deux personnes pour fait de corruption.

Chères militantes, militants et sympathisants;
Comme vous le constatez, notre justice est à deux vitesses, basée sur le principe du deux poids deux mesures. Autrement comment vous pouvez comprendre que nos camarades responsables du parti soient injustement accusés et incarcérés depuis près de deux ans sans preuves alors que le même ministre de la Justice déclare à la presse qu’il a reçu des avantages avec un richissime homme d’affaires. Nos camarades responsables du parti souffrent aujourd’hui en prison au vu et au su de la communauté internationale, au vu et au su des magistrats guinéens. Alors où va notre pays la Guinée ?
Chères militantes, militants et sympathisants;
De tout ce qui précède on est en droit d’affirmer que nos camarades injustement incarcérés sont purement et simplement des prisonniers politiques du CNRD. En témoigne le manque de preuves tangibles concernant les prétendus détournements de deniers publics.
Aujourd’hui, quand bien même, les déclarations de certaines personnalités pas des moindres collent parfaitement avec le délit de corruption et d’enrichissement illicite. Pour preuve comment un commis de l’État avec des revenus modestes peut-il en un temps record envoyer toute sa famille en Europe ? Avec quels moyens de subsistances? Autant de questionnements de fond dont le glorieux peuple de Guinée mérite d’être édifié.
Conséquemment, nous nous réservons le droit de dénoncer cette Justice à deux vitesses, sélective au grand dam de l’État de droit.
Chères militantes, militants et sympathisants;
Nous pouvons en déduire que le raisonnement de nos autorités est le suivant: FAIS CE QUE JE TE DIS, MAIS NE FAIS PAS CE QUE JE FAIS. Avec ça où va la Guinée ?
Chères militantes, militants et sympathisants;
C’est le temps de dire à nos autorités de se ressaisir au risque de rentrer du mauvais côté de l’histoire en matière de gouvernance économique, financière, et politique de notre pays.
Comme vous le constatez la situation politique en Guinée n’affiche guère une vitrine reluisante surtout avec cette gestion unilatérale de la transition, la frange la plus représentative du vaillant peuple de Guinée étant en marge du processus, nonobstant les appels lancés tous azimuts tant par les forces vives. de Guinée que par la Communauté Internationale.
Chères Militantes Militants et Sympathisants;
Ensemble demandons la libération de nos camarades injustement incarcérés une fois encore, disons non à la justice des vainqueurs comme disait le sage Yamoussokro: ‘La paix n’est pas un vain mot, mais un comportement », a lu Hadja Diaka Diakité.

Christine Finda Kamano
622716906

L’article AG du RPG : « notre justice est à deux vitesses, basée sur le principe du deux poids deux mesures… » (déclaration) est apparu en premier sur Mediaguinee.com.