Bah Oury rencontre les acteurs du pool économique pour évoquer la situation « critique des finances publiques »

Emergence – Les finances publiques en Guinée sont préoccupantes.  C’est un secret de polichinelle.  Ce sont les rapports des corps de contrôle de l’Etat qui l’attestent sans ambiguïté.

« Les finances publiques de la Guinée sont dans une situation très critique. Cela est dû à la mauvaise gestion des services financiers du pays », peut-on ainsi résumer les rapports faits à propos.

Conscient de cet état, le Premier Ministre Amadou Oury Bah a, à cet effet rencontré ce samedi 30 mars, l’ensemble des acteurs du pool économique.

Le chef du gouvernement Guinéen qui intervenait chez nos confrères de la RTG, soutient qu’il   fallait réunir les ministres et les cadres qui gèrent des dossiers extrêmement importants, qui interviennent dans le cadre de nos finances publiques, pour exposer des faits. Ceci, selon Bah Oury, doit permettre de lancer la mise en œuvre des recommandations pertinentes reçues des différents rapports qui ont été faits par les vérifications, c’est-à-dire les grands corps de contrôle de l’État.

En plus, ajoute le PM Bah, il y a la nécessité absolue d’engager des réformes par nous-mêmes et pour nous-mêmes afin de conforter la trésorerie des comptes de l’État.

« C’était une rencontre qui a également vocation de créer un espace de discussion sans tabou des problèmes qui assaillent les structures financières en vue d’assainir et améliorer la gouvernance publique», précise Bah Oury.

Selon nos informations, en plus des structures de contrôle interne, des institutions financières, comme la BAD et la banque mondiale, ont aussi fait des rapports dénonçant cette situation critique de la finance publique.

A noter que cette rencontre a connu la présence des ministres du Budget, de l’Economie et des finances, du Gouverneur de la Banque centrale, du Directeur général des Douanes et des cadres de la passation des marchés publics.

Daouda Yansané