Conakry : le comité de pilotage et de coordination du PRePEF tient sa 4ème session

 

Les membres statutaires du comité de pilotage et de coordination du projet pour les résultats au préscolaire et à l’enseignement fondamental (PRePEF) étaient en session ce mercredi, 13 février 2024, dans un réceptif hôtelier de la place.

C’est le secrétaire général du Ministère de l’Enseignement Pré-universitire et de l’Alphabétisation, Julien Bongono qui a donné le coup d’envoi des travaux de cette session qui a pour principal objectif de soumettre à l’appréciation desdits membres statutaires, le rapport d’activités annuel 2023 et les deux PTBA 2024 pour approbation.

Dans son intervention de bienvenue, le coordinateur du PRePEF, Abdoulaye Kaba, a remercié les uns et les autres pour leur présence, avant d’indiquer que durant l’année 2022-2023, le projet a réalisé quelques activités phares pour l’atteinte de ses objectifs.

« Ces activités concernent notamment la construction de 1000 salles de classe qui a été entamée. Mais aujourd’hui, nous sommes en train de finaliser 565 salles de classes. Parmi ces 565 salles de classe, 96 salles de classe, avec en moyenne 32 enfants par salle sont fonctionnelles, soit environ 3060 enfants sont déjà scolarisés dans les classes pré-primaires dans les zones, rurales et périurbaines. Aussi, aujourd’hui, le projet a pu acquérir et mettre à la disposition du gouvernement 19620 tablettes dans lesquelles les données pédagogiques vont être insérées et ces tablettes vont servir à la collecte de toutes les données concernant le système éducatif. Et ça concerne tous les niveaux : enseignement pré-primaire, primaire et fondamental. Aujourd’hui, la politique préscolaire est validée. La Guinée n’avait pas de politique préscolaire. 784 enseignants sont formés. D’autres sont en salles, d’autres sont en situation d’attente pour commencer à enseigner dès la fin des salles de classe. Aujourd’hui, on a aussi développé une politique de transfert de budget requérant hors salaire aux écoles comme subvention pour les assister dans leur gestion quotidienne », dira-t-il.

Parlant du suivi du projet, il fera savoir qu’ils ont mis en place toute une batterie de suivi pour l’accélération des choses. « Vous savez que 2023 a été l’année de défis qu’il fallait relever. Il fallait construire. Ces 500 salles, si vous les divisez en trois salles de classe, on a construit à peu près 200 et quelques écoles en moins d’une année. Et c’était un contrat de quatre à cinq mois. On a fait des réunions stratégiques et rapprochées avec les entrepreneurs chaque semaine. Ce qui nous a permis aujourd’hui d’aboutir à plus de 70℅ de salles de classe aujourd’hui disponibles. Et la deuxième phase, d’ici fin avril, sera disponible. Le cadre de suivi est composé du ministère des Finances, le ministère de l’Enseignement pré-universitaire et de toutes les parties prenantes du projet. »

De son côté, le secrétaire général du MEPU-A, a tout d’abord magnifié les différents apports du PRePEF dans le système éducatif guinéen. A l’en croire, depuis le démarrage de ce projet, force est de reconnaître qu’il a engrangé un grand nombre de résultats qui font aujourd’hui la fierté de l’ensemble des acteurs dudit projet, mais aussi qui répondent aux aspirations du système éducatif guinéen à la base.

« Ce projet a pu mettre en place les classes pré-primaires, Et ces classes pré-primaires, environs 96 sont aujourd’hui fonctionnelles sur toute l’étendue du territoire national. Faire en sorte aujourd’hui que les enfants des villages aient accès à l’éducation préscolaire, est un grand résultat de ce projet. Parce que l’éducation préscolaire était réservée uniquement qu’aux enfants de cadres et des personnes qui ont des moyens. Donc je dirais que le PRePEF apporte de la nouveauté. D’autres résultats non des moindres dont ceux lien avec la qualité de l’éducation sont également engrangés. Comme vous le savez, des formateurs et des enseignants ont été formés et sont de nos jours déversés dans le système éducatif pour aider améliorer la qualité des apprentissages. Au delà de cela, des équipements sont achetés aujourd’hui en grand nombre. Nous avons plus de 19 mille tablettes qui sont achetés et vont être acheminées pour permettre aux enseignants de travailler. Il y aura dans ces tablettes des contenus pédagogiques, des modules de formation pour renforcement de capacités des enseignants. Ce sont entre autres grands résultats de ce projet qui est en cours et dont le taux d’exécution dépasse 70℅.
Plus loin, il a formulé des recommandations à l’endroit des membres statutaires du comité de pilotage et de coordination spécifique. La première recommandation, dira-t-il, est de faire en sorte que tous les résultats qui ont été réalisés soient poursuivis. « Et qu’il ait une cohérence entre les activités déjà menées et celles qui doivent être menées pour arriver à la finalisation… »

A noter que l’objectif de développement du PRePEF est d’améliorer l’accès et la qualité du préscolaire et de l’enseignement fondamental et de renforcer les capacités de gestion du système éducatif pour de meilleurs résultats. Les activités du projet couvrent tout le territoire national et sont structurées en quatre composantes dont :
Composante 1 : Améliorer l’accès et l’équité avec un accent sur le préscolaire. Composante 2 : Qualité du préscolaire et de l’enseignement fondamental. Composante 3 : Renforcer la capacité du secteur éducatif. Composante 4 : Appuyer les activités essentielles pour la mise en œuvre, le Suivi et l’évaluation et la gestion du projet.
Youl

L’article Conakry : le comité de pilotage et de coordination du PRePEF tient sa 4ème session est apparu en premier sur Mediaguinee.com.