Consultations: le Premier ministre reçoit des responsables de partis et des médias

Après sa rencontre avec les anciens Premiers ministres, le nouveau Premier ministre a accueilli hier, mercredi 6 mars 2024, des acteurs politiques et des responsables de la presse. Objectif, désamorcer la crise multiforme à laquelle le pays est confronté depuis des mois.

C’est dans le cadre de ces consultations que le nouveau locataire de la Primature a reçu des responsables des partis politiques, notamment le RPG Arc-en-ciel, l’ancien parti au pouvoir et le Bloc Libéral. À l’issue de ces rencontres, Dr Saloum Cissé a exprimé les attentes de son parti à l’égard du Chef du Gouvernement. Pour le Secrétaire Général du parti de l’ex-président Alpha Condé, ‘’leur principale préoccupation reste la libération de leurs hauts cadres détenus à la prison centrale de Conakry depuis plus d’un an’’.

« C’est un sentiment de réconfort. Il s’agit d’une personnalité qui a déjà fait ses preuves sur le plan politique et social en Guinée. J’ai eu l’occasion de collaborer avec lui. Je lui ai exposé notre principale préoccupation, à savoir la libération de nos membres. Mon parcours depuis 1990 est éloquent. J’ai passé trois mois et dix-sept jours dans les geôles du camp Alpha Yaya sans voir le soleil. Je sais ce que signifie la détention. En 1996, j’ai également été incarcéré pendant deux ans. Il s’agit d’un parcours très difficile. Mon souhait est que nos collègues soient libérés afin que la situation se détende et que l’élan que nous souhaitons insuffler au travail politique soit respectueux et nous permette de relancer rapidement le pays », a rappelé le représentant du RPG au micro de nos confrères de la télévision nationale au sortir de l’audience.

 Quid de la campagne de répression qui s’abat contre les médias privés ?

La restriction de la liberté de la presse a été l’un des sujets abordés lors des discussions entre Bah Oury et les responsables des médias. Après leur rencontre avec le nouveau Chef du Gouvernement, Aboubacar Camara, porte-parole de circonstance, a exprimé leurs préoccupations. « Les décisions prises dans divers secteurs ont conduit certains travailleurs à des congés forcés faute de ressources. Je pense que cette problématique devrait interpeller toutes les autorités, et c’est ce qui a été souligné aujourd’hui par le Premier ministre. Nous sortons de cette réunion avec un espoir renforcé qu’au cours des prochains jours, voire même dès cette semaine, nous pourrons définitivement sortir de cette crise », a-t-il espéré.