Crief: 3 ans de prison requis contre chacun des 10 vendeurs de médicaments, à Madina

Une condamnation de 3 ans de prison ferme et une amende de 25 millions de francs guinéens chacun a été requise, ce jeudi 14 décembre 2023 par devant la chambre du jugement de la Cour de répression des infractions économiques et financières (crief), contre chacun des dix vendeurs de produits pharmaceutiques et matériels médicaux interpellés récemment au grand marché de Madina. Et, la décision de la Cour est attendue le 28 décembre prochain. 
Les prévenus sont poursuivis pour des faits présumés « d’atteinte à la santé publique, usurpation de fonction, exercice illégale de la profession de pharmacien et enrichissement illicite » et ils sont placés sous mandat de dépôt à la maison centrale de Conakry depuis 28 novembre dernier.
Cette audience du jour était axée sur les réquisitions et plaidoiries.
Lors de ses réquisitions, le substitut du procureur spécial, Moustapha Mariama Diallo, a sollicité ceci du tribunal : « Nous requérons de retenir dans les liens de culpabilité les prévenus pour des faits qui leurs sont reprochés. Pour la répression de les condamner chacun à 3 ans d’emprisonnement et au paiement d’une amende de 25 millions de francs guinéens chacun. D’ordonner la confiscation des produits pharmaceutiques et matériels médicaux saisis. Également d’ordonner leur incinération aux frais des prévenus ». 
Dans les plaidoiries, l’agent judiciaire de l’Etat, représenté par Me Gabriel Faya Kamano, a déclaré que « ces médicaments sont conservés dans les conditions inappropriées. Ils sont exposés à une chaleur insoutenable. Puis même sans ordonnance, ils te vendent les médicaments. Le plus fréquent, ce sont des médicaments contrefaits. Nous vous demandons de condamner chacun des prévenus au paiement d’un montant de trois (3) milliards de francs guinéens à titre de dommages et intérêts au préjudice de l’Etat. Nous vous demandons également d’interdire pendant 5 ans à chacun des prévenus l’accès au marché de Madina ».
Quant à La Défense, à sa tête Me Salifou Béavogui, a plaidé la clémence de la Cour en demandant de condamner leurs clients à sursis.
Et l’affaire est mise en liberté pour décision être rendue le 28 Décembre prochain par le juge Francis Kova Zoumanigui.
Elisa CAMARA

L’article Crief: 3 ans de prison requis contre chacun des 10 vendeurs de médicaments, à Madina est apparu en premier sur Mediaguinee.com.