Demande de mise en liberté provisoire de l’ex-président de la Cour Constitutionnelle: la décision attendue le 23 juillet prochain

La Cour suprême de Conakry se prononcera le 23 juillet prochain sur la demande de mise en liberté provisoire de l’ex-président de la Cour Constitutionnelle du régime déchu, Mohamed Lamine Bangoura, placé sous mandat de dépôt à la maison centrale de Conakry depuis le 15 Décembre 2022, a t-on appris.

Celui qui a confirmé la victoire du 3è mandat du professeur Alpha Condé est poursuivi par le parquet spécial de la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF) pour des faits « de corruption, de détournement de deniers publics, d’enrichissement illicite, de faux en écriture et de parjure ».

Et la cour suprême est saisie par son avocat pour protester contre la décision du procureur spécial, Aly Touré qui s’est opposé à l’ordonnance de mise en liberté provisoire obtenue par son client devant la chambre de contrôle de l’instruction de la CRIEF.
À noter que tout comme certains anciens dignitaires du régime Condé, tous les biens immobiliers du magistrat Mohamed Lamine Bangoura sont aussi saisis par le parquet spécial de la crief.

Elisa Camara
+224654957322

L’article Demande de mise en liberté provisoire de l’ex-président de la Cour Constitutionnelle: la décision attendue le 23 juillet prochain est apparu en premier sur Mediaguinee.com.