Justice: la Crief ordonne une expertise du marché passé entre le général Rémy Lamah et la société ZMC

La chambre des appels de la Cour de répression des infractions économiques et financières (Crief), a, ce jeudi 14 mars 2024 ordonné une expertise du contrat passé entre l’ex-ministre de la Santé du régime déchu, le Vénéral à la retraite, Rémy Lamah et la société chinoise ZMC représentée par Dr Mamadou Pathé Sow. 
Cette expertise qui a été sollicitée par le procureur spécial, Aly Touré a un délai de trois (3) semaines, selon la décision du président Daye Mara, qui a renvoyé l’affaire au 11 avril prochain pour la suite des débats.
Le général à la retraite, Rémy Lamah accusé par la société chinoise ZMC, représentée par Dr Mamadou Pathé Sow qui était chargée de la fourniture à la Guinée des produits pharmaceutiques, obstétricaux et néonataux de soins d’urgence pour les femmes et les bébés d’avoir résilié son contrat au profit de la société Soguimap. Un contrat portant sur un montant de 102 milliards de francs guinéens a été renvoyé en compagnie de la société Soguimap Sarl des fins de la poursuite par devant la chambre du jugement.
Donc, la chambre des appels a été saisie par le procureur spécial, la partie civile et l’agent judiciaire de l’Etat dans le but d’obtenir purement et simplement l’annulation de la décision du 31 juillet dernier qui a renvoyé des fins de la poursuite le général à la retraite, Remy Lamah et la société Soguimap Sarl.
A l’audience du jour, l’officier à la retraite appelé à la barre a déclaré: » depuis plus d’un an ce dossier a été largement débattu. Les témoins ont défilé devant cette barre, tout se trouve dans le plumitif Donc, je n’ai plus rien à dire. Il revient à ceux qui ont fait appel de venir s’expliquer« .
C’est ainsi que le procureur spécial, Aly Touré a pris la parole en confiant ceci: « (…). Malheureusement en instance nous n’avons pas été entendus. Monsieur le président, pour la compréhension dans cette affaire, il faut que la cour se fasse aider par un spécialiste. C’est d’ordonner une expertise dans cette affaire, ce qui pourrait aider tout le monde ». Avant d’être appuyé par la partie civile, représentée par Me Daye Kaba et le représentant de l’agent judiciaire de l’Etat, Me Amadou Baben Camara qui à leur tours ont aussi demandé une expertise dudit contrat.
 Cette demande du procureur n’a pas été la bienvenue chez la défense, qui estime que le procureur spécial est dans le dilatoire du moment où il avait requis en instance le renvoi des fins de la poursuite de leurs clients. Tout en demandant à la cour de rejeter la demande du parquet spécial.
A rappeler que l’ex-ministre de la Santé, Remy Lamah et la société Soguimap Sarl sont poursuivis pour des faits présumés “de corruption dans la passation, l’exécution et le contrôle des marchés publics et complicité ».
Elisa CAMARA

L’article Justice: la Crief ordonne une expertise du marché passé entre le général Rémy Lamah et la société ZMC est apparu en premier sur Mediaguinee.com.