La Banque centrale incapable de satisfaire aux demandes en devises des banques primaires ?

Emergence – Quand les banques primaires manquent de devises , les clients aussi, à leur tour,  en soufrent . C’est bien le cas en ce moment.

Selon des faisceaux de témoignages,  de nombreux clients font le pied de grue dans leurs banques respectives à l’attente  d’un futur déposant et  d’espérer  ressortir  avec des devises.  Cette situation, selon nos informations,  dure des semaines.
Contacté par la rédaction,  un travailleur d’une banque commerciale nous confie qu’il se trouve  en ce moment à la banque centrale des  demandes  de mise à disposition de devises d’au moins cinq banques , mais en vain. Autrement , selon notre interlocuteur,  cinq banques ont fait la demande de mise à disposition de devises , ce depuis près deux semaines ,  sans suite favorable.
On a cherché à joindre en vain le Directeur des changes de la BCRG pour des fins d’explications,  mais en vain. On nous apprend que ce responsable est absent au service pour des raisons de décès.
Donc, pas d’explications officielles au tour de la situation , pour le moins très préoccupante.
Par ailleurs , un spécialiste en banque nous apprend  que cette situation peut s’expliquer par deux choses,  somme toutes inquiétantes :
Soit  une négligence administrative à anticiper sur les demandes ,  alors qu’il y a probablement une disponibilité de devises à satisfaire les besoins
Ou soit  un manque de devises , contrairement à toute la communication faite,  qui rappelle incessamment que les caveaux  de la banque centrale sont suffisamment pleins pour satisfaire à toutes les demandes  en  monnaies  étrangères, notamment le dollar . Cette dernière paraît plus plausible , selon le spécialiste.
Si cela s’avère,  le nouveau gouvernement devrait très rapidement réagir pour juguler cette crise.
En quoi faisant ? La question paraît essentielle . Mais  C’est à eux  de trouver la solution.
Emergencegn