La Chine va accélérer la construction de nouvelles forces productives de qualité

Par Yang Junfeng

Selon un rapport d’activité du gouvernement soumis le 5 mars à l’Assemblée législative nationale pour délibération, la Chine va s’efforcer de moderniser son système industriel et de développer de nouvelles forces productives de qualité à un rythme plus rapide. A cet effet, a indiqué le rapport, le pays consolidera et renforcera sa position de leader dans des secteurs tels que les véhicules intelligents connectés à énergies, accélérera le développement de l’hydrogène en tant qu’énergie, des nouveaux matériaux, des médicaments innovants et d’autres secteurs de pointe.

Récemment, les gouvernements locaux de toute la Chine ont présenté leurs « feuilles de route » pour favoriser le développement de nouvelles forces productives de qualité lors des réunions locales en format « Deux sessions », les réunions annuelles des législateurs et des conseillers politiques au niveau provincial.

Ainsi, Beijing construit activement un centre international d’innovation scientifique et technologique. La province de l’Anhui (est de la Chine) accélère le développement de trois pôles majeurs d’innovation scientifique et technologique dans les domaines de l’information quantique, de l’énergie de fusion et de l’exploration de l’espace lointain, tandis que la province du Heilongjiang (nord-est de la Chine) met en œuvre la transformation numérique dans le secteur manufacturier, en dotant les petites et moyennes entreprises de capacités numériques et en promouvant des projets pilotes de démonstration dans le domaine de la fabrication intelligente.

Mais que signifie le terme de « nouvelles forces productives de qualité » ?

Ce terme fait référence aux forces productives avancées contemporaines générées par des percées technologiques révolutionnaires, une allocation innovante des facteurs de production et une transformation et une modernisation en profondeur des industries. Il prend comme connotation de base le changement qualitatif des travailleurs, des matériaux de travail, des objets de travail et de leur combinaison optimale, et l’amélioration de la productivité totale des facteurs comme indicateur de base.

L’innovation technologique peut donner naissance à de nouvelles industries, de nouveaux modèles et de nouvelles forces motrices, qui sont les éléments essentiels du développement de nouvelles forces productives de qualité.

En 2023, l’intelligence artificielle générative est devenue une étoile brillante dans le monde de la technologie. Fin 2023, la Chine avait lancé plus de 200 grands modèles d’intelligence artificielle, dont plus de 20 étaient approuvés pour fournir des services au public. La plupart des grands modèles disponibles au public sont des modèles de base à usage général. Leur plus grande compétence est de permettre une production industrielle intelligente et d’accélérer le développement de nouvelles forces productives de qualité.

Liu Qingfeng, président de iFLYTEK, leader chinois de l’intelligence artificielle et des technologies vocales, a souligné que l’intelligence artificielle générative est l’une des innovations technologiques les plus importantes des dernières décennies. Elle a le potentiel de changer les modes de production de contenus, l’interaction homme-machine, les modèles commerciaux traditionnels, ainsi que la structure et le modèle de concurrence des industries.

Un agencement bien planifié des chaînes industrielles peut soutenir efficacement le renforcement de nouvelles forces productives de qualité en optimisant l’allocation des ressources.

En tant que représentante de nouvelles forces productives de qualité, l’économie de basse altitude est également devenue une direction importante pour cultiver un nouvel élan de développement. Aujourd’hui, la Chine a développé une chaîne industrielle relativement complète d’économie de basse altitude, ce qui a généré des effets d’agglomération.

Prenons comme exemple la ville de Shenzhen, dans la province du Guangdong (sud de la Chine). Fin 2023, elle comptait plus de 1 700 entreprises de véhicules aériens sans pilote (UAV), ou drones, avec une valeur de production annuelle de 96 milliards de yuans (13,34 milliards de dollars). Les fabricants chinois de drones civils, représentés par DJI, sont très compétitifs sur le marché mondial. Selon un dirigeant de DJI, le succès de l’entreprise a bénéficié du soutien et de la chaîne industrielle bien développée de Shenzhen. Avec l’amélioration continue de l’ensemble de la chaîne industrielle des biens de consommation électroniques du delta de la rivière des Perles, la capacité de production de DJI a été encore renforcée.

Pour développer de nouvelles forces productives de qualité, il est nécessaire de soutenir l’économie numérique, en facilitant l’intégration profonde de l’économie numérique avec l’économie réelle.

Ces dernières années, de nouvelles technologies telles que les Big Data ou mégadonnées, l’Internet des objets et les énergies nouvelles ont été largement appliquées dans le secteur des transports, élargissant ainsi la portée des applications de transport intelligent.

La société Anhui Transport Consulting & Design Institute Co., Ltd. (ATCDI) a développé un système de conception qui génère automatiquement des dessins pour les structures de pont couramment utilisées. Le système est opérationnel depuis plus d’un an et a généré plus de 7 400 dessins, réduisant considérablement la charge de travail des concepteurs de première ligne. « La promotion de nouvelles forces productives de qualité dans le domaine des technologies de l’information d’ingénierie, telles que la fabrication intelligente, la conception numérique, ainsi que le balayage et l’inspection laser 3D, peut nous permettre de construire des ponts et des routes plus efficacement, bénéficiant ainsi davantage aux populations », a expliqué Nie Wenhua, directeur adjoint du centre d’innovation numérique d’ATCDI.

Actuellement, certaines régions de Chine se concentrent sur la construction de chaînes industrielles pour de nouvelles forces productives de qualité, afin de renforcer la résilience et la sécurité des chaînes industrielles et d’approvisionnement.

Le gouvernement municipal de Beijing a ainsi proposé de favoriser le développement de haute qualité de l’industrie des véhicules à énergies nouvelles et d’établir activement des chaînes industrielles de composants clés, tels que les moteurs, les batteries, les commandes électroniques et les puces de qualité automobile. Le gouvernement de la province du Shandong (est de la Chine) a pour sa part annoncé qu’il mènerait des actions pour promouvoir le développement de haute qualité des chaînes industrielles emblématiques. Il mettrait en œuvre 100 grands projets d’innovation scientifique et technologique dans des domaines tels que les circuits intégrés et les machines industrielles.

Parallèlement, certaines régions s’efforcent d’éliminer les barrières et les goulots d’étranglement qui entravent le développement de nouvelles forces productives de qualité et ont fait de l’allocation innovante des facteurs de production un objectif clé de leur travail cette année.

Le rapport d’activité du gouvernement de la province du Liaoning (nord-est de la Chine) propose de promouvoir le développement intégré d’industries stratégiques émergentes telles que les nouveaux matériaux, l’aérospatiale, l’économie de basse altitude, la robotique, la biomédecine et les équipements médicaux, les véhicules à énergie nouvelle et les équipements de circuits intégrés, tandis que la province du Jiangsu (est de la Chine) a déclaré dans son rapport d’activité gouvernemental qu’elle se concentrerait sur les industries du futur et explorerait de nouveaux secteurs tels que les réseaux du futur, la technologie quantique, les sciences de la vie, l’énergie hydrogène et le nouveau stockage d’énergie, ainsi que l’exploration des fonds marins, des profondeurs de la terre profonde et de l’aérospatiale.

Accélérer la formation de nouvelles forces productives de qualité passe également par le développement des ressources humaines.

Un programme visant à former des talents hautement qualifiés, mis en œuvre conjointement par le ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale et six autres ministères, a indiqué que la Chine formerait des talents de premier plan dans des secteurs clés tels que la fabrication de pointe et les services modernes, en se concentrant sur des stratégies majeures et des projets majeurs et les principaux besoins industriels du pays. La Chine s’efforcera de former plus de 15 000 nouveaux talents de premier plan et d’attirer environ 5 millions de talents hautement qualifiés d’ici trois ans environ.