Labé: après avoir égorgé sa femme à Mamou, Boubacar appréhendé quelques heures plus tard, à Dionfo

On vous disait hier jeudi 14 mars 2024,  qu’une femme mariée mère de 5 enfants dont une fille a été égorgée dans la matinée à Fellobantan, un secteur relevant du quartier Petel, dans la commune urbaine de Mamou. Selon le père de Mariama Camara, comme c’est d’elle qu’il s’agit, son époux serait l’auteur du meurtre, et qu’il avait disparu après avoir commis l’irréparable. Tout de même, selon nos informations, la fuite du mis en cause, Boubacar Barry, n’a duré que quelques heures. Il a été arrêté aux environs de 17h, à Dionfo, une sous-préfecture de Labé, alors qu’il cherchait à faire un retrait Orange money, histoire de pouvoir disparaître, sans répondre de ses actes. Interrogé ce vendredi, le maire de cette juridiction  située à  une dizaine de km de la capitale du Foutah-Djallon, nous est revenu sur les circonstances de l’arrestation du présumé assassin.
« Hier aux environs de 17 h, un jeune nommé Boubacar Barry, qui est accusé d’avoir tué une personne à Mamou, avant de fuir, est venu ici à Dionfo à bord d’un véhicule de transport en commun. Il  a dit au chauffeur qu’il voulait se rendre à Tougué, mais une fois ici, il était à court d’argent. Donc il a cherché où on fait le retrait Orange money, il a appelé quelqu’un qui est à Mamou pour lui donner de l’argent, c’est ce dernier qui l’a dénoncé, lorsqu’il parlait au téléphone avec le gérant. Il a dit au gérant du kiosque que le jeune qui cherche à faire un retrait chez toi a tué quelqu’un ce matin à Mamou. Aidez-nous à l’appréhender, il ne doit pas dépasser là-bas. Comme le monsieur a un peu duré au téléphone, Boubacar avait soupçonné qu’il a été dénoncé. Dès qu’il a repris son téléphone, il a dit j’ai plus d’unité attend je vais joindre quelqu’un pour m’envoyer des unités. Il est sorti du kiosque, comme le gérant a compris qu’il voulait fuir, il appelé  le secrétaire général de la commune qui était à côté pour l’informer. Ce dernier a dit à Boubacar, monsieur venez, venez, Boubacar a dit je viens minutes, directement il a pris la poudre d’escampette. Directement le secrétaire général de la commune a mobilisé des jeunes qui ont fini par l’arrêter », explique Elhadj Boubacar Kourako Baldé. Avant d’ajouter: « lorsqu’ils l’ont envoyé au kiosque, ils m’ont appelé  au téléphone pour m’expliquer la situation. Donc je suis venu, nous avons appelé les agents de la brigade de la gendarmerie de Mamou, qui est venue le chercher. De Labé, il a été transféré à Mamou, où il est arrivé aux environs de 00h. Bien avant, nous lui avons demandé s’il reconnaît les faits, il a dit que ce sont  des accusations. Nous avons contacté son père qui nous a confirmé qu’il a égorgé sa femme… »
Tidiane Diallo

L’article Labé: après avoir égorgé sa femme à Mamou, Boubacar appréhendé quelques heures plus tard, à Dionfo est apparu en premier sur Mediaguinee.com.