«Les enfants sont devenus la cible des belligérants», alerte le prix Nobel de la paix Denis Mukwege

Vendredi 7 juin s’est achevé à Angers, dans l’ouest de la France, le Congrès de la chaire internationale Mukwege, du nom du gynécologue congolais Denis Mukwege, prix Nobel de la paix en 2018. Pendant trois jours, des chercheurs, médecins et acteurs de terrain ont partagé leurs recherches sur les violences sexuelles commises contre les enfants dans les zones de conflit. Un constat alarmant ressort : les violations graves à l’encontre des enfants en contexte de guerre, qui incluent les violences sexuelles, augmentent.