Mali: arrestation de onze opposants politiques

Au Mali, onze cadres de l’opposition ont été arrêtés le 20 juin 2024 à Bamako. Ils prenaient part à une réunion de la plateforme d’opposition dite « de la déclaration commune du 31 mars », qui rassemble la quasi-totalité des partis et organisations politiques du pays, opposés à la prolongation de la transition malienne, qui aurait dû s’achever il y a trois mois mais qui, de fait, est toujours bien en place. Cette plateforme dénonce « des arrestations arbitraires » et « une énième violation des libertés fondamentales ». Précisions.