Massacre du 28 septembre: le ministère public demande la requalification des faits

Alors que le tribunal s’apprêtait à donner une date des confrontations, le ministère public a fait une réquisition pour demander la requalification des faits. Jusque là poursuivis pour meurtres, assassinats, viols, pillages, tortures, détention illégale d’armes de guerre, entre autres, le Capitaine Moussa Dadis Camara et ses coaccusés seront désormais poursuivis pour crimes contre l’humanité.
Les parties civiles sont d’avis sur la décision du ministère public, mais la défense a demandé le renvoi à 2 semaines pour lui permettre d’écrire des réponses écrites à cette demande de requalification.
L’audience est renvoyée au 18 mars 2024 à la demande donc de la défense.