Me Almamy Samory Traoré, avocat de Dadis :  » la Guinée ne s’en sortira que lorsque les juges prendront leur responsabilité »

Interrompu pour cause des décès la semaine dernière, le procès des évènements du 28 septembre 2009 s’est poursuivi ce lundi 10 juin 2024, par les plaidoiries des avocats de Moussa Dadis Camara qui était le président de la transition au moment des faits.
Me Almamy Samory Traoré, l’un des avocats constitués pour la défense de Dadis a tout au long de sa plaidoirie rejetté en bloc toutes les accusations portées contre son client qui est en détention à la plus grande prison de la Guinée depuis la veille de ce procès.
Pour clôturer sa plaidoirie après après plus de 4 heures, Me Almamy Samory Traoré sollicite du président en ces termes : « M. le président, cet espoir que fonde en vous, je ne vous demande pas l’impossible, je vous demande de dire le droit. Vous avez remarqué tous ceux que j’ai démonté aux cours de la plaidoirie ne sont fondés que sur des faits précis, ne sont fondés que sur le droit, tirés des lois et des jurisprudences », a-t-il fait savoir.
Poursuivant, cet avocat au Barreau de Guinée a tenu à mentionner : « M. le président, parfois on peut avoir une lecture divergente des confrères de la partie civile et du ministère publi. Mais ce qui nous unis ici et ce qui va nous unir pour toujours, c’est l’application de la règle de droit. La Guinée je le dis ici et je le dis haut et fort ne s’en sortira que lorsque les juges prendront leur responsabilité ».
Avant de rendre la parole au terme de sa plaidoirie, Me Almamy Samory Traoré a laissé entendre qu’ils (avocats de Dadis) ne demandent pas des faveurs à quelqu’un mais de fonder leur décision sur la base du droit.
« Ne rêvez pas, on ne peut pas compter sur un homme politique, les hommes politiques ont des ambitions démesurées qui sont aux antipodes des règles qui gouvernent. Les hommes politiques ont des ambitions qui sont contraires aux aspirations des peuples que nous sommes. Mais les juges ce sont eux qui peuvent régler ces problèmes. (…) Il n’y a que vous monsieur le président qui pouvez régler ça, votre décision non pas par complaisance mais sur la base du droit, de la règle de droit, c’est ce qu’on vous demande d’appliquer, on ne vous demande pas de faire des faveurs à quelqu’un », a-t-il conclu.
Mamadou Yaya Barry

L’article Me Almamy Samory Traoré, avocat de Dadis :  » la Guinée ne s’en sortira que lorsque les juges prendront leur responsabilité » est apparu en premier sur Mediaguinee.com.