Procès du 28 septembre 2009: pour Me Jocamey Haba, une des raisons d’inculpation de Dadis, « c’est parce qu’il a tout simplement reçu le président de l’UFDG M. Cellou Dalein Diallo »

L’avocat du capitaine Moussa Dadis Camara, président de la transition au moment des évènements du 28 septembre 2009, peut-être le dernier à plaider pour sa défense a fait savoir mercredi 12 juin 2024 par devant le tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la Cour d’Appel de Conakry que son client n’a pas été inculpé parce qu’il y a des indices concordants concernant les faits pour les quelles il est devant cette juridiction.

Selon cet avocat, l’ancien président de la transition Moussa Dadis Camara a été inculpé en 2015 parce qu’il a rencontré au Burkina Faso, le président de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) qui était un adversaire politique de l’ex-président Alpha Condé et parce qu’il avait été désigné par une formation politique pour être le président et déposer sa candidature pour l’élection présidentielle.

Dans sa communication, Me Jocamey Haba qui constitue la défense du désormais ancien capitaine de l’armée guinéenne a fait savoir au président du tribunal qu’il se tient toujours devant eux cet après-midi pour défendre l’honneur d’un inculpé, pour des raisons autres que judiciaires. « Oui, le président Dadis a été inculpé sans l’existence d’aucun indice grave et concordant de nature à justifier son inculpation. Aucun indice grave et concordant rendant vraisemblable sa participation directe ou indirecte en tant qu’auteur ou co-auteur, complice à la commission des faits pour lesquels il est renvoyé devant vous. C’était d’ailleurs un témoin je viens de vous le dire avec les documents à l’appui qui a été inculpé uniquement pour des raisons politiques », a-t-il précisé.

La première raison selon cet avocat de Dadis:  » C’était parce que le président Dadis avait accepté d’être président d’un parti politique qu’on appelait le FPDD. Il a été inculpé le 28 février 2015, qui était l’année électorale en Guinée pour le deuxième mandat du président Alpha Condé. Il est désigné pendant qu’il était à Ouagadougou par un parti politique président, il l’accepte d’être le président de ce parti ».

 

L’autre raison, dit-il. « C’est parce qu’il a tout simplement reçu le président de l’UFDG, monsieur Cellou Dalein Diallo. Alors même qu’il recevait tous les Guinéens, tous les officiels qui partaient lui rendre visite à Ouagadougou. Il recevait le Garde des Sceaux Christian Sow, il recevait des Magistrats quand ils partaient pour des séminaires à Ouagadougou, il recevait le Président de l’Assemblée Nationale, le Premier Ministre, il recevait tous les ministres. Mais parce que tout simplement il a décidé de recevoir Cellou Dalein Diallo, le président Alpha a dit alors ils veulent me menacer, nous connaissons qui il est en politique donc il fallait l’empêcher d’être candidat. C’est pour cela qu’il a décidé de demander au juge d’aller l’inculper et là je pèse mes mots, je le dis plus haut ici, je le dirai plus haut qu’ailleurs qu’ici que le président Dadis n’a pas été inculpé pour avoir commis ou tenté de commettre une infraction, tout le monde le sait »

 

À l’en croire cet homme en robe noire, Dadis a été inculpé pour des raisons politiques parce que le président Alpha Condé qui présidait à l’époque aux destinées de la Guinée ne voulait pas, l’ayant transformé en fond électoral, ce qui continue d’ailleurs aujourd’hui dit-il. « Il n’a pas voulu qu’il vienne, il reste populaire qu’on le veuille ou pas et une bonne partie des Guinéens se reconnaissent au président Dadis. Et quand je dis une bonne partie mais une véritable partie, une grande partie »

 

Terminant sur cette question, Me Jocamey Haba dira que ses adversaires dans cette procédure ont du mal à trouver des preuves qui incriminent son client. « Vous comprendrez pourquoi le parquet, le ministère public, les parties civiles ont des difficultés de démontrer le bien-fondé de telle ou telle infraction à son égard. (…) »

 

Pour finir, cet avocat se pose un certain nombre de questions: « Est-ce que parce qu’on est désigné président d’un parti politique et qu’on sait que l’on devrait venir c’est pour ça que le 26 août 2015 quand on a été bloqué, rappelez-vous que le 26 ça devrait être un jeudi ou un vendredi et que le dernier jour pour lui, pour faire acte de candidature c’était le lundi qui suivait. À partir du moment où on ne pouvait pas venir il ne pouvait plus faire acte de candidature, le président Alpha l’avait donc éliminé ».

Mamadou Yaya Barry

 

 

L’article Procès du 28 septembre 2009: pour Me Jocamey Haba, une des raisons d’inculpation de Dadis, « c’est parce qu’il a tout simplement reçu le président de l’UFDG M. Cellou Dalein Diallo » est apparu en premier sur Mediaguinee.com.