Récurrence du banditisme à Mamou: ‘’Nous invitons les autorités à multiplier les patrouilles nocturnes, pour sécuriser les citoyens et leurs biens’’

À l’instar des autres préfectures de la Guinée confrontées à des cas de banditisme, celle de Mamou n’en n’est pas épargnée, surtout pendant la saison des pluies. Plusieurs citoyens se voient dépouiller de leurs biens par des individus qui leur rendent des visites nocturnes.

Face à cette situation qui commence à se reproduire cette année dont la dernière en date remonte à la nuit du jeudi 16 mai dernier dans le centre-ville, au cours de laquelle opération plusieurs objets de valeurs ont été emportés selon une victime, les citoyens de Mamou interpellent les forces de défenses et de sécurité à redoubler considérablement les efforts dans leur mission régalienne.

‘’L’insécurité à Mamou pendant la saison des pluies est un fait qui continue de nous mettre nous citoyens sur le qui-vive. Même quand vous êtes à la maison, vous ne pouvez pas vous coucher pour vous reposer bien. Dès qu’il commence à pleuvoir la nuit vous êtes inquiets. Donc, nous lançons un appel pressent aux autorités de Mamou, de prendre à bras-le-corps ce problème. Nous nous sommes des pauvres citoyens qui ne peuvent même pas trouver de quoi à manger si nous ne sortons pas. Nous avons des enfants qui doivent manger, s’habiller et partir à l’école. Franchement, qu’on nous aide. Nous invitons les autorités de multiplier les patrouilles nocturnes pour sécuriser les citoyens et leurs biens’’, a interpellé Ousmane Diallo.

Même son de cloche chez Fatoumata Camara, une habitante au quartier Kimbely. ‘’Ce que moi je peux dire au gouvernement, c’est d’augmenter toujours les patrouilles. Les bandits nous ont emmerdés dans le quartier, surtout pendant la saison des pluies là. Quand vous êtes couché, ils viennent vous voler vos biens. Tout ce que nous, nous pouvons, c’est d’inviter la police et la gendarmerie à surveiller bien les citoyens nuits et jours. Et vous le savez, si l’État ne joue pas pleinement son rôle régalien dans le pays, ce que ça peut amener.

Les citoyens eux, seront obligés de se rendre justice parce qu’il n’y a pas de justice, ou qu’on ne l’applique pas comme il le faut. À toutes les autorités de Mamou, nous leur laissons nos cris de cœur, afin qu’une meilleure disposition soit prise pour éradiquer ce phénomène dans la préfecture de Mamou’’, a-t-elle adressé.

Quant à Ibrahima Sory Condé, professeur de géographie, il pense que c’est le manque d’une forte synergie d’action entre les citoyens et les services de défense et de sécurité qui intensifie cet phénomène dans la préfecture de Mamou.

‘’Sinon les individus qui se livrent à ces pratiques nuisibles dans nos quartiers, sont aussi dans nos quartiers, secteurs et même parfois dans les familles. Aujourd’hui, il faudrait qu’on collabore étroitement avec les autorités et qu’elles aussi, à leur tour de jouer comme il se doit leur mission. Tous les bandits qui sillonnent dans nos quartiers doivent être arrêtés, jugés et condamnés par l’État. Les chefs de quartiers, les jeunes, les femmes, les sages, tout le monde doit se lever comme un seul homme pour dire maintenant stop à ce banditisme. Quiconque sera appréhendé désormais par les services de défense et de sécurité, qu’il subisse toutes les rigueurs de la loi. Nous invitons la gendarmerie et la police, le Bac notamment à intensifier les patrouilles nocturnes. C’est ce que moi je peux dire’’, a-t-il invité.

 

 

Depuis Mamou, Ibrahima Molota SOUMAH, pour Lerevelateur224.com.

(+224) 626 013 546

L’article Récurrence du banditisme à Mamou: ‘’Nous invitons les autorités à multiplier les patrouilles nocturnes, pour sécuriser les citoyens et leurs biens’’ est apparu en premier sur lerevelateur224.