Siguiri : un homme se donne la mort après avoir bu de l’alcool, à Mandenkèda

Hier jeudi 14 décembre 2023, un âgé d’une quarantaine d’années s’est donné la mort en mélangeant deux alcools différents, à cause de la jalousie. Les faits se sont produits à  » Mandenkèda », un district relevant de la sous-préfecture de Niagassola, situé à plusieurs kilomètres de Siguiri centre.

Interrogé sur les circonstances de cet événement,  Sia  Kagbadouno  est revenue sur les faits. « Ce monsieur qui a trouvé la mort était  mon  mari, il s’attaquait souvent à moi  à cause d’une prétendue jalousie. Il était sur le chemin du voyage mais avant de bouger, il m’a laissé une consigne comme quoi de ne pas s’approcher aux hommes. C’est ainsi qu’il est parti en voyage. Après quelques jours, il s’est retourné. Et il a trouvé des hommes à côté de moi en train de boire l’alcool, oubliant  que  je suis vendeuse d’alcools. Il a commencé à me menacer  en disant qu’il va me tuer (…) Pour me sauver la vie, j’ai fait mes bagages et je suis allé à la gendarmerie de la place pour expliquer la scène au commandant.  Mon mari a été aussitôt convoqué à la gendarmerie pour qu’il explique sa part de vérité dans cette affaire. Il a reconnu avoir me menacer. Sur place, les voisins ont plaidé l’autorité et mon mari en question pour que je me retourne à la maison. Finalement, je me suis retourné à la maison. Quand je suis parti à la toilette pour me laver, il s’est introduit dans la toilette avec des bouteilles d’alcools, pastis et voudouk. J’étais couvert de savon un peu partout sur mon corps, car je me l’avais. C’est ainsi que je me suis dirigé encore dans les locaux de la gendarmerie pour expliquer à l’autorité, par ce que, j’avais maintenant peur de ma vie. Quand mon mari a compris que suis  parti à la gendarmerie, il a pris deux alcools et il a mélangé. C’est ainsi qu’il a vomit du sang. Finalement, il a trouvé la mort. »

Présent sur les lieux de découverte, Dr Abdoulaye Bachirou Condé, médecin lieutenant du haut commandement de la gendarmerie nationale, direction de la justice militaire en service à l’hôpital préfectoral de Siguiri s’est confié en ces termes : « Il a trouvé la mort par l’effet de l’alcool, il a fait un arrêt cardiaque, ce sont des conséquences de l’alcool. Donc ce que nous pouvons dire sur la mort de ce monsieur, c’est une mort naturelle probablement liée à une consommation abusive de deux types d’alcools. Pastis et voudouk », explique-t-elle.

Moïse kamano, âgé de 38 ans, bar Man de profession, originaire de Gueckédou.

Aux dernières, la femme serait menacée par les membres de la famille de la victime. Informé sur la situation, le procureur  de la République près le tribunal de première instance de Siguiri, a ordonné que la femme soit ramenée à Siguiri pour les fins d’enquêtes.

Nouhan Konaté, correspondant à Siguiri

621 76 47 14 

 

L’article Siguiri : un homme se donne la mort après avoir bu de l’alcool, à Mandenkèda est apparu en premier sur Mediaguinee.com.