Transports : La SOGEAC présente ses plans ambitieux pour l’Aéroport de Conakry

Le vendredi 8 décembre, les responsables de la Société de Gestion et d’Exploitation de l’Aéroport de Conakry (SOGEAC) ont accueilli les journalistes lors d’un déjeuner de presse. Cette rencontre a été l’occasion pour le Directeur général de la SOGEAC, Namory Camara, de dresser le bilan des activités réalisées en 2023 et de présenter les projets à venir.

Dès le début de son allocution, Namory Camara a partagé la vision de la SOGEAC pour l’Aéroport international Ahmed Sékou Touré : « Faire de cet aéroport un catalyseur du développement économique de la Guinée, standardiser notre aéroport à l’échelle internationale, et améliorer le capital humain pour offrir une expérience client optimale. » Cette vision ambitieuse trace les grandes lignes des objectifs à atteindre dans un avenir proche.

Le Directeur général a ensuite souligné les missions de la SOGEAC au sein de l’aéroport international Ahmed Sékou Touré, notamment la gestion des installations, l’entretien, le renouvellement et le développement des ouvrages, des terrains, des bâtiments, des installations, des matériels, ainsi que des services nécessaires au fonctionnement de l’aéroport. Cela englobe également la sécurité incendie et l’assistance en escale aux compagnies aériennes.

Parlant des statistiques clients accueillis à l’aéroport de Conakry en 2023, M. Namory a mis en lumière une croissance significative du nombre de passagers. Alors qu’en 2022, l’aéroport a enregistré un total de 630 213 passagers, ce chiffre a été largement dépassé cette année, avec un nombre actuel de 676 820 passagers en novembre. Il est prévu d’atteindre environ 724 000 passagers d’ici la fin de décembre, marquant ainsi une progression notable de 15% par rapport à l’année précédente.

Les projets prévus pour l’année 2024 sont ambitieux et diversifiés. Parmi ceux-ci figurent la construction et la modernisation, la finalisation de la première phase, la mise en place d’un nouveau cadre de gestion, la poursuite du processus de certification, l’installation de nouvelles infrastructures telles que le Poste de Coordination des Aérogares et le poste de coordination de l’exploitation, ainsi que la mise en place de systèmes modernes de gestion et de maintenance.

Une des questions abordées lors de cette rencontre a été la construction éventuelle d’un aéroport à Maferinyah, dans la préfecture de Forécariah. Namory Camara a souligné l’importance des études préalables de faisabilité pour un tel projet. Il a exprimé l’idée de développer Maferinyah en une véritable ville aéroportuaire, proposant la création d’un écosystème complet avec des infrastructures telles que des usines, des universités, des autoroutes, etc. Il a également suggéré que dans un horizon de 25 ans, lorsque l’aéroport actuel sera saturé, il serait judicieux de déplacer celui-ci vers Maferinyah, faisant ainsi de ce lieu une opportunité stratégique de développement pour l’avenir.

Cette présentation de la SOGEAC a mis en lumière les réalisations et les projets futurs qui visent à faire de l’Aéroport Ahmed Sékou Touré un hub majeur du développement économique de la Guinée et à anticiper les défis liés à l’augmentation du trafic aérien dans les années à venir.